ACCUEIL

 

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

Diffraction de la lumière

Mesurer un cheveu au laser par la diffraction

Frédéric ELIE, 27/2/2004, 27/7/2010

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

Pour mesurer l'épaisseur d'un cheveu, il existe une méthode assez précise qui repose sur le fait qu'un rayon lumineux, suffisamment fin et directif (comme un faisceau laser) subit une diffraction lorsqu'il passe au voisinage d'un obstacle opaque. Le spot lumineux, une fois projeté sur un écran, présente en fait l'aspect d'une tâche de diffraction dont la forme et les dimensions sont directement reliées à celles de l'obstacle. Ce phénomène trouve son origine dans le comportement ondulatoire de la lumière auquel cette manip va nous permettre de nous familiariser. Autant le dire tout de suite ici: le recours à des trajets géométriques pour étudier la lumière (optique géométrique) devient insuffisant lorsque les longueurs d'onde sont du même ordre de grandeur ou plus petites que les dimensions des objets que rencontrent les faisceaux lumineux, et dans ce cas les modèles de prévision doivent employer la théorie ondulatoire…



©Frédéric Élie, 27/2/2004, 27/7/2010 - http://fred.elie.free.fr - page 1/1