ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

Du processus physique au signifiant

La signification émerge-t-elle des processus physiques et biologiques ?


Frédéric Élie

23 septembre 2010

édité sur le site en octobre 2015

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

A l’occasion d'une formation en négociation gagnant-gagnant à laquelle je participais à Bourges, le concept de signification « réelle » lors d’un échange a été soulevé. Il y a ce qui est dit, échangé au niveau « social » (i.e. visible par tous) et le niveau que cela peut cacher ou auquel renvoyer, et qui est du domaine du non-dit ; ce niveau est porteur de la « véritable » signification que l’interlocuteur veut faire passer dans l’échange. La question que l’on est amené à se poser à chaque échange est : « qu’est-ce qu’il (elle) a voulu lui dire ? ».

Le phénomène qui accompagne l’échange au niveau « social » et celui qui accompagne le niveau porteur de sens sont tous les deux de nature physique : les processus physiques sont la parole, la voix, le rythme, la posture, le gestuel, le regard, etc. et quand on les décompose en phénomènes plus causaux on trouve encore des processus physiques.

Pourtant ils sont rattachés, à tort ou à raison d’ailleurs, à des significations, des informations différentes porteuses de sens. Qu’est-ce donc qui permet cette distinction ?

© Frédéric Éliehttp://fred.elie.free.fr, octobre 2015