ACCUEIL

 

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

 

Expérience de Philon, entrer un œuf dans un flacon et siphon thermique

 

Frédéric Élie, octobre 2009

 

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

 

Philon d’Alexandrie (-12 avant notre ère, +52 de notre ère) était un philosophe grec, plus métaphysicien et théologien que scientifique, mais comme la plupart des philosophes de l’époque il s’intéressait aussi à l’observation des phénomènes naturels, ce qui était une bonne chose que je recommande à tous. Il découvrit ainsi ce curieux phénomène où, lorsqu’on brûle un combustible, comme une bougie, enfermé dans un bocal trempant dans l’eau et permettant à l’eau d’y entrer par des ouvertures, l’eau monte d’une certaine hauteur lorsque la flamme s’éteint. Plus soucieux de théories théologiques sur la nature de la connaissance humaine du divin (Philon refusait la possibilité d’une telle connaissance, ce qui le rapprochait d’un philosophe tel que Kant, mais en déduisit que Dieu est seulement connaissable par sa révélation faite aux hommes, le rapprochant alors de la vision juive puis de la pensée chrétienne), le philosophe ne chercha pas à élucider ce phénomène par voie expérimentale.

Depuis, beaucoup de choses, heureuses et moins heureuses, ont été avancées pour interpréter ce qu’il convient d’appeler « l’expérience de Philon ». Dans cet article j’avance une n-ième explication que j’ai tenté d’expérimenter « sur un coin de table », avec toutes les réserves que cela implique. Dans la même mouvance, cette explication vaudrait aussi pour la fameuse expérience de l’entrée d’un œuf dur dans une bouteille ou du siphon thermique...

 

©Frédéric Élie, octobre 2009 - http://fred.elie.free.fr - page 1/1