ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

 

Hydroseeding (hydroensemencement) et géonattes

 

Frédéric Élie, octobre 2010

 

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

 

Sur l’îlot du Petit Gaou, qui termine la pointe du Brusc (commune de Six-Fours, Var), le paysage avait changé en septembre 2007 : un vaste terrain rocailleux sur lequel venaient stationner les voitures des visiteurs avait cédé la place à un curieux aménagement. Des sortes de tapis végétaux étaient disposés à l’intérieur d’un périmètre protégé par une clôture, et un panneau à l’entrée expliquait ceci :

 

« Surface d’aménagement du Petit Gaou : - surface traitée : 4000 m² - objectifs : valoriser et protéger le Petit Gaou en retrouvant un aspect naturel et en préservant la qualité paysagère du site. Favoriser et activer la réimplantation de la flore naturelle locale. Aménager l’espace par un procédé innovant d’ensemencement. Respecter les écotypes de végétation locaux en n’utilisant que des semences récoltées sur l’île du Grand Gaou. – Technique : il s’agit d’un ensemencement par procédé d’hydroseeding afin de favoriser l’installation rapide des semis : - décompactage du sol et apport de terre – Ensemencement au moyen d’un canon de graines associées à un engrais organique – Pose d’une natte biodégradable en fibre de bois et plantation de jeunes arbustes – Mise en place d’un arrosage intégré. »

 

J’ai voulu en savoir plus sur cette technique d’hydroseeding (hydroensemencement) et c’est l’objet de cet article. Une technique voisine qui emploie les géonattes est également présentée...

 

©Frédéric Élie, octobre 2010 - http://fred.elie.free.fr - page 1/1