ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici


ETUDE DES INTERACTIONS ENTRE CTR1 ET MKK DE LA PLANTE

Arabidopsis thaliana en utilisant la technique Yeast Two-Hybrid

 

Florence ELIE, 25 juin 2008

 

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

 

 


Rapport de stage

2ème année DUT Génie biologie ABB19, Année 2007/2008

Université du Sud Toulon, La Garde

 

Responsable de stage: Dr Peter Morris

Tuteur enseignant : Dr Joël Grillasca

Période du stage : 14 avril au 21 juin

Lieu du stage : Laboratoire de recherche en biologie

  moléculaire, Université Heriot-Watt, Edinburgh, Ecosse


 

Ce stage réalisé dans le laboratoire de recherche en biologie moléculaire de l’Université Heriot-Watt à Edinburgh, m’a permis de mettre en pratique mes connaissances acquises lors de mes deux années d’études en IUT, de m’apporter de nouvelles techniques comme le Yeast Two-Hybrid et de découvrir le milieu de la recherche.

Depuis quelques années la protéomie fonctionnelle est l’un des domaines les plus traités en recherche. Ce secteur a de nombreuses perspectives depuis que l’on a observé qu’une cellule humaine possède 30 000 gènes codant pour un million de protéines grâce à l’épissage alternatif. Ce qui laisse autant de possibilités de découvertes. Ce secteur de la protéomie s’intéresse à la relation entre structure et fonction de la protéine, à l’identification de ces partenaires au sein de la cellule et aux interactions entre protéines. De nombreuses techniques sont utilisées pour étudier les interactions protéine-protéine. Les puces à protéines, la chromatographie d’affinité sont des techniques couramment utilisées, mais la plus privilégiée reste le système double hybride dans la levure : Yeast two-Hybrid. Cette technique a été inventée par les chercheurs Fields et Song en 1989, ce qui a permis  de révolutionner  la connaissance des interactions intracellulaires entre protéines. Depuis des cartes d’interactions protéine-protéine ce sont créées chez de nombreux organismes. La Drosophila melanogaster, organisme modèle étudié en génétique et en biologie moléculaire, ou encore la Arabidopsis thaliana, un des systèmes les plus utilisés chez les plantes en biologie en font partie. De nombreuses études sur les interactions protéine-protéine sont en cours sur cette plante, dont certaines sont portées sur les cascades de kinases. L’étude présentée ici porte sur l’interaction entre la kinase CTR1 (MAPKKK) et les dix kinases MAPKK de la plante Arabidopsis thaliana en utilisant la technique Yeast Two-Hybride.

Le but de l’expérience et le principe du Yeast Two-Hybrid seront présentés dans une première partie. Le  matériel et le protocole de l’étude seront décrits dans une seconde. Une troisième portera sur les résultats et interprétations. Pour finir une conclusion en résumera la synthèse et présentera quelques perspectives.

 

ABSTRACT

 

The differential proteomy involves a lot of techniques like the Yeast Two-Hybrid, which has been invented by Fields and Songs in 1989. This technique permits the observation of protein-protein interactions inside a living organism, the yeast. This technique has been used inside this experimentation in order to know the interaction between the kinase CTR1 (MAPKKK) and the 10 kinases MKK (MAPKK) of the plant Arabidopsis thaliana. The strains HF7C of the specie Saccharomyces cerevisiae and XL1-blue of Escherichia coli are indispensable biological tools for this experiment, also the plasmids GAD424 and GBT9. However, the obtained results are not completely conclusive, other methods of proteomy must be used for this study. One of the studies proteins, CTR1, interacts by itself with the target gene (LacZ gene), which makes difficulties in the interpretation of the results.


Article complet au format pdf, cliquer ici