ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

 

Sur la nature des lois sur la Nature

réflexions

 

Frédéric Élie, octobre 2008, modifié mars 2009

 

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

 

Dans le prolongement des textes de ce site, qui traitent de la philosophie de la Méthode Expérimentale (voir « Méthode expérimentale ») ainsi que de la signification des lois de la nature (voir « Les lois de la nature »), le présent article récapitule les arguments qui expliquent en quoi il faut plus parler, en sciences, des lois sur la nature, que des lois de la nature.

Cet article, avec les précédents cités auparavant, prépare à la lecture de l’article sur le lien que j’espère établir entre l’esprit de la méthode expérimentale, source de tolérance, et la fraternité humaine : « fraternité et esprit de la méthode expérimentale ».

Et aux lecteurs qui se demanderaient quel rapport existe entre ces deux choses, je répondrais que la méthode expérimentale, avec la liberté de douter qu’elle implique, apporte une déconstruction des préjugés qui sont la source de l’intolérance et des certitudes que certains, par voies religieuses ou idéologiques, cherchent à imposer aux communs des mortels...

 


©Frédéric Élie, octobre 2008, mars 2009 - http://fred.elie.free.fr - page 1/1