ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

La réfutabilité de Popper dans l'interprétation réaliste et l'interprétation fictionaliste de la science


Frédéric Élie

Six-Fours, 17 mars 2014

édité sur le site en octobre 2015

La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

Sommaire:


1 – Les grandes lignes du réalisme philosophiques en science

2 – Les grandes lignes du fictionalisme philosophique en science

3 – Le réel selon le réalisme philosophique en science

4 – Le réel selon le fictionalisme philosophique en science

5 - La méthode scientifique selon le réalisme philosophique en science: la recherche de la preuve et l'induction

6 - La méthode scientifique selon le fictionalisme philosophique en science: la recherche de la contre-preuve (ou réfutation) contredisant l'hypothèse inductive

7 - En pratique, les deux démarches n'ont pas grandes conséquences

8 - En éthique, et en politique, c'est déjà différent

9 - Impacts sur les catégories cognitives et les invariances

10 - Lois et théorèmes

11 - Rôle des mathématiques en réalisme et en fictionalisme scientifiques

12 - Positivisme logique de L. Wittgenstein

13 - En fictionalisme, les expériences cruciales relèvent-elles de la théorie même dont elles forment la limite?

14 - Quelle différence entre positivisme scientifique et fictionalisme?

15 - Le fictionalisme privilégie, à côté de l'approche expérimentale, le caractère formel et cohérent d'un modèle théorique, même s'il utilise des concepts abstraits et difficilement saisissables par l'expérience sensible

16 - Relation entre fictionalisme et monisme philosophique

17 - conséquences possibles en philosophie politique

© Frédéric Éliehttp://fred.elie.free.fr, octobre 2015