ACCUEIL

 

Article complet au format pdf, cliquer ici

 

Tuyaux sonores

 

Frédéric Elie, 30/01/2004 et mai 2009


La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner clairement l’auteur et la référence de l’article.

 

L'excitation de l'air dans les tubes peut générer des phénomènes de résonances acoustiques qui dépendent de la géométrie de ces tubes et des conditions imposées à leurs extrémités. C'est ce principe qui est utilisé pour les instruments de musique à vent (cuivres, bois…) Bien sûr, dans la réalité, les phénomènes physiques mis en œuvre par les musiciens pour produire des sons musicaux sont bien plus complexes et font intervenir des paramètres plus ou moins maîtrisables: nature des matériaux constituant le tube et leurs équipements, géométrie et qualité des trous que le musicien obture ou ouvre pour choisir les sonorités, géométrie des embouchures et du pavillon de sortie, procédé pour générer la pression et l'excitation de l'air, lié au savoir-faire du musicien… et même les conditions atmosphériques (température, hygrométrie, pression atmosphérique, agitation de l'air ou vent…) Concevoir et fabriquer les instruments à vent est toute une science qui utilise des mathématiques, de la physique et des technologies assez complexes! Pas question ici d'entrer dans ces difficultés. Je me bornerai à présenter quelques cas de figure qui illustrent le principe cité plus haut et que l'on pourra expérimenter soi-même simplement, et cela nous introduira aussi dans les notions fondamentales des fréquences musicales...


©Frédéric Élie, 30 janvier 2004, mai 2009 - http://fred.elie.free.fr - page 1/1